Pourquoi faut-il anticiper les recherches vocales dans son référencement ?

S’il y a bien un objet auquel on ne peut pas échapper aujourd’hui c’est bien l’enceinte connectée. Celles-ci se sont vendues à pas moins de 118 millions exemplaires en 2018 et sont estimées à 200 millions d’unités pour 2019… C’est donc un véritable tsunami d’enceintes qui vont déferler dans les maisons. Introduit par une application sur l’App Store nommée… Siri, celle-ci fut rachetée par Apple pour être directement intégrée dans ses nouveaux Iphone. C’est cet achat qui a très certainement donné naissance aux assistants vocaux que l’on connaît aujourd’hui. 

Malgré des problèmes de respect de la vie privée qui firent couler un peu d’encre (comme cette enquête de Bloomberg qui a mis en évidence l’analyse des conversations enregistrées dans certains foyers possesseurs d’Alexa pour améliorer l’IA), cela ne semble pas inquiéter outre mesure les futurs possesseurs de l’enceinte. Mais à cet engouement généralisé pour les objets connectés, une autre question vient se greffer pour les métiers du référencement : Ce nouveau comportement associé aux recherches vocales va-t-il changer la donne pour toutes les règles appliquées au référencement ?

Les moteurs de recherches le sont-ils encore ? 

En France, la principale utilisation de la recherche vocale concerne les requêtes sur internet, suivi de la météo, puis de la musique.

Derrière cet intertitre un peu exagéré se cache une réalité qui est indéniable : Les moteurs de recherches évoluent pour se transformer petit à petit à un moteur à la réponse unique. Et pour cause, 20% des requêtes mobiles sont effectuées par commande vocale.

Alors qu’auparavant, quand vous effectuiez une requête pour savoir quelle était la capitale de l’Italie par exemple, vous aviez une multitude de réponses et vous deviez consulter plusieurs liens pour trouver la réponse à votre question. Désormais, les choses changent et Google propose désormais une réponse qui s’affiche en haut de la première page de résultats : la Featured Snippet. C’est une évolution normale car il est plus simple que la réponse soit donnée vocalement lorsque la question l’a été. Derrière ce système de résultats, un constat se pose alors : Il va désormais falloir écrire son contenu de sorte à ce que celui-ci réponde directement à une question posée.

Comment profiter de cette transformation ?

Et c’est là tout l’enjeu de cette transformation. Pour espérer LA bonne position (c’est à dire la Featured Snippet), il va vous falloir créer des réponses dans vos contenus qui répondent à des questions très précises.

Par exemple, des réponses répondant aux questions du type “Quelle différence entre … et … “, “Pourquoi … ”, “ Comment faire pour …” risquent bien de vous emmener en première position. Mais comme nous vous le disions, il va falloir que votre contenu soit rédigé de sorte à ce que celui-ci pose explicitement la question… Et donc que la réponse soit tout autant explicite.

Cela veut également dire que votre contenu doit adopter un ton plus “parlé” et moins “écrit”, pour correspondre ainsi aux types de questions posées directement via recherche vocale.

Pour optimiser vos contenus, vous pouvez par exemple jouer sur les h2 pour mettre en avant certains mots clefs.

Autre impact majeur sur le référencement : les requêtes locales ont trois fois plus de chances d’être vocales que textuelles duent au fait que celles-ci sont souvent posées alors que les utilisateurs mobiles ont la géolocalisation mobile activée. Il est donc très important, voire primordial pour un commerce local d’optimiser leur SEO mobile pour que leur site internet soit proposé par Google en fonction des requêtes formulées sur leur boutique. Il serait en effet dommage que votre concurrent de la rue d’en face ressorte sur une même requête posée sur Google pour une question d’optimisation mobile…

A l’heure d’aujourd’hui, 80% des résultats ressortant des requêtes vocales effectuées sur les enceintes Google Home sont issus des trois premiers résultats de recherche tapés dans la barre… Il est donc facile de comprendre l’enjeu que représente un bon positionnement pour pouvoir ressortir régulièrement sur ces requêtes. Il est également important de noter que près de 70% des résultats ressortant pour les requêtes vocales provenaient d’une des fonctionnalités de la SERP (dont 60% qui elles provenaient d’un Featured Snippet).

Enfin, l’un des facteurs majeurs semblant être pris en compte pour se positionner efficacement concerne le temps de chargement de la page. Les résultats ressortant sur Google se chargeaient plus rapidement que les autres résultats sur la même SERP.

Pas de secrets donc, pour espérer tirer son épingle du jeu dans les résultats vocaux, vous devrez appliquer les méthodes traditionnelles du SEO !

Quels autres changements sont dûs à la reconnaissance vocale ?

Au delà de tout l’aspect SEO, ce sont bien les habitudes comportementales qui vont être modifiées dans les temps à venir. Les assistants vocaux ont en effet changé notre façon d’effectuer nos recherches comme nous avons pu le dire précédemment, mais au delà de ça, ce sont les inquiétudes de scientifiques qui mettent le doigt sur un soucis majeur : l’unicité de la réponse proposée par l’assistant.

En effet, lorsqu’un utilisateur pose une question, l’assistant ne donnera qu’une seule réponse, celle inclue dans le Featured Snippet. Or, cette unique réponse risque bien de diminuer la curiosité d’un enfant sur un sujet en particulier.

En effet, un assistant vocal ne proposera pas tous les liens en rapport avec la réponse, et heureusement, sinon cette situation serait ingérable et l’expérience utilisateur serait tout bonnement indigeste. Mais le fait que celui-ci ne propose qu’une seule réponse peut inquiéter sur la provenance de la source de la réponse. Celle-ci est-elle fiable ? Et comment le prouver ? Car par voie orale, il semble compliqué de demander la source de l’information d’un featured Snippet.

 

C’est donc Google qui déterminera de la fiabilité ou non d’une réponse. Apportant ainsi toujours un peu plus d’importance au monstre des moteurs de recherches, s’étendant de plus en plus dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog