30 rue du lavoir - 49 260 Montreuil-Bellay

La newsletter est morte, vive la newsletter !

Vous pensiez que l’e-mailing était une mode de communication qui appartenait au passé ? Que celui-ci avait connu son heure de gloire tout comme le mailing papier paraît maintenant obsolète ?
Détrompez-vous, l’e-mailing est encore un moyen de communication très largement utilisé par les entreprises dû à son coût moindre par rapport à d’autres moyens. Et bien que certains nouveaux canaux semblent prendre de plus en plus d’ampleur, il reste fort à parier que celui-ci compte encore de beaux jours devant lui.

Le marketing automation 

La communication digitale n’a jamais cessé d’évoluer au fil des années. Alors qu’auparavant la communication était large et peu ciblée, elle a évolué en une communication de plus en plus centrée sur l’individu et non plus sur un groupe d’individus. C’est pourquoi il est désormais possible d’envoyer des newsletters spécifiques à certains internautes, en fonction de leur comportement vis à vis de votre boutique en ligne.
Celui-ci a consulté la rubrique multimédia de votre site et a placé un téléviseur dans son panier sans passer commande ? Pourquoi ne pas le relancer une semaine plus tard en lui faisant profiter d’une réduction temporaire exceptionnelle sur les téléviseurs ?
Un autre internaute a, lui, passé commande d’une console de jeux-vidéos que vous avez en vente sur votre site ? Pourquoi ne pas le relancer deux semaines plus tard avec une sélection de jeux vidéos ou d’accessoires pour la console ?
L’automation marketing permet de réaliser tous ces types de scénarii, et de façon automatisée.
Fini donc les newsletters générales qui proposaient des cosmétiques féminins à votre clientèle masculine, désormais les messages sont adaptés à chacun et sont individualisés.
L’autre atout majeur du marketing automation est sa capacité à afficher des données très pertinentes sur votre base de contact. Vous saurez ainsi si votre contact X ou Y a cliqué sur un lien spécifique sur votre newsletter, ou peut-être qu’une section de votre contenu a particulièrement bien marché auprès de votre liste, tandis qu’une autre n’a pas remporté le succès escompté.
Dans tous les cas, il est possible d’obtenir un rapport détaillé, et donc de retravailler votre stratégie en fonction des résultats obtenus suivant vos audiences et vos boutons d’appels à l’action.

L’interactivité des nouvelles newsletters 

La newsletter a également évoluée pour proposer aujourd’hui un canal bien plus interactif qu’il ne l’était auparavant. Dites au revoir aux newsletters que le lecteur “subissait” sans pouvoir interagir outre mesure avec elle. Aujourd’hui il est tout à fait possible de mettre en place des modules permettant des systèmes de choix et de personnalisation des produits directement intégrés au sein de la newsletter que vous envoyez.
Mais certains points sont venus affaiblir le potentiel de la newsletter, sans toutefois mettre en péril son efficacité et son usage plus que populaire.

Et il serait difficile pour nous de ne pas parler ici du RGPD

Le Règlement Général de Protection des Données qui a désormais un peu plus d’un an, a grandement bouleversé le monde des données personnelles et de leurs utilisations.
En soi, la mise en place d’un tel règlement est une véritable bonne chose pour l’internaute, protégeant ainsi ses données contre les entreprises malveillantes et limitant les usages abusifs. Toutefois, ce nouveau règlement a posé bien des soucis pour toutes les entreprises exploitant les données de leurs clients, pour par exemple leur envoyer des newsletters ou autres. La récupération des données est désormais beaucoup plus stricte qu’auparavant, et peu nombreuses sont les entreprises à respecter à 100% ce règlement.
Néanmoins, celui-ci a fait planer, l’espace de quelques mois, quelques inquiétudes sur le sort des base de données de prospects des entreprises et sur l’utilisation qu’elles pouvaient en faire.

Enfin, la montée des chatbots est un phénomène que nous ne pouvions pas non plus mettre de côté

En effet, ce canal de communication ne cesse de monter depuis quelques années, et de plus en plus d’entreprises envisagent d’en implanter un sur leurs sites web.
Toutefois, bien que le chatbot permet d’être un canal de communication privilégié avec l’internaute, il ne remplace pas non plus le rôle de la newsletter. A vrai dire, ces deux canaux sont mêmes complémentaires en assurant deux fonctions différentes. La newsletter a un rôle informatif, vous informez en effet le prospect de vos derniers produits ou campagnes mis en place, de la refonte de votre site ou d’autres actualités en rapport avec votre activité. Le rôle du chatbot quand à lui sera plutôt de répondre à des questions liées à votre activité, mais en aucun cas celui-ci n’informera votre prospect sans que ce dernier l’ait préalablement demandé
 
Comme vous pouvez le voir, l’importance de la newsletter pour une entreprise n’est pas encore révolue, et bien que certaines évolutions dans le traitement des données ou de nouveaux canaux de communication voient le jour, la place de l’e-mailing gardera une position prédominante durant encore quelques temps.