8 bonnes pratiques à suivre pour une expérience mobile réussie

Avec plus de 37,4 millions de mobinautes chaque jour, le smartphone est le premier écran utilisé par les français pour se connecter au quotidien, d’après l’étude annuelle de Médiamétrie sur Internet en France. Et 4 internautes sur 10 utilisent exclusivement leur mobile pour surfer sur le web. Par ailleurs, on compte aujourd’hui 2,5 millions d’applications sur le Play Store. La question n’est donc plus de savoir si une stratégie marketing nécessite un passage sur le mobile, mais plutôt de trouver comment proposer la meilleure expérience mobile à ses utilisateurs. Voici 8 bonnes pratiques à suivre pour optimiser l’expérience mobile au maximum. 

experience utilisateur

 

1. Simplifier l’authentification

Le mot de passe “123456” est le plus utilisé selon une enquête de la UK’s National Cyber Security Center. Face à la nécessité de mots de passe complexes, souvent compliqués à mémoriser, la simplification des parcours d’authentification devient un enjeu majeur. Ainsi, de plus en plus de périphériques mobiles s’équipent de nouvelles technologies pour identifier l’utilisateur comme la reconnaissance faciale ou vocale, le touch ID ou encore la double authentification pour répondre à une exigence de sécurité toujours plus forte de la part des fournisseurs de services.

2. Animer le temps de chargement

Le temps de chargement est l’une des causes principales d’une mauvaise expérience mobile. Mais il est des situations où une application mobile ne peut offrir une réponse immédiate (problème de connexion, opération complexe à réaliser en back …). Pour palier à cette attente les loaders et les spinners étaient devenus à la mode. Ce sont désormais, les animations de transition qui oeuvrent à distraire les utilisateurs et transforment les temps de chargement en un moment fort du parcours. Ces animations contribuent à construire un attachement émotionnel et des sentiments positifs vis-à-vis du service et de la marque.

3. Proposer une interface personnalisable

Les applications mobiles sont accessibles par plusieurs milliers de personnes, qui n’ont pas toutes les mêmes habitudes et préférences. Ainsi, proposer la même expérience à tous, c’est ne pas assurer une expérience optimale à chacun. Pour améliorer cette expérience, les applications peuvent aujourd’hui proposer du contenu pertinent et le faire évoluer en fonction des besoins de l’utilisateur.

4. Choisir les bonnes zones d’interaction

Avec des écrans de téléphone de plus en plus grands, l’impossibilité physique d’atteindre le haut de l’écran lors d’une utilisation à une main oblige à privilégier une zone d’interaction dans la partie inférieur de l’écran. La partie haute de l’écran étant plutôt une zone de consultation.

5. Soumettre des listes augmentées

Les listes de contenus deviennent le support de différents raccourcis vers des fonctionnalités annexes. Une liste principale (par exemple une liste de restaurants) devient aussi le support de fonctionnalités annexes (s’inscrire à un programme partenaire ou même afficher de la publicité de manière non intrusive). Grâce à ces listes “augmentées”, l’utilisateur bénéficie d’un point d’entrée clair entre les différentes fonctionnalités de l’application, tout en conservant un mode d’interaction familier.

6. Naviguer facilement sur son écran

Avec l’arrivée de mobiles plus grands et ‘sans contour’ (Iphone X, One plus 6, etc…), plus besoin de la navigation multi-page. L’utilisateur bénéficie d’une expérience immersive et ininterrompue de navigation, sans avoir à jongler entre différentes pages. L’interface se conçoit sur un seul écran et les éléments structurants de l’interface se contextualisent pendant l’utilisation, avec une navigation plus riche (prise en compte de la profondeur, appuis longs…).

7. Utiliser les gestures

Pour faciliter la navigation, il est préférable d’utiliser les “gestures”, c’est-à-dire les mouvements réalisés sur l’écran avec le doigt pour remplacer certains boutons. Plus besoin de bouton “retour” par exemple, avec le “swipe back” pour retourner à l’écran précédent, ou encore le “swipe” d’un côté ou de l’autre pour valider ou invalider un choix. Les “gestures” permettent ainsi d’ajouter un nombre conséquent d’actions sans surcharger visuellement les écrans.

8. Féliciter l’utilisateur

Lors de l’utilisation des applications, gratifier les utilisateurs devient un enjeu de captation et de rétention. Si le sujet de l’application s’y prête, il est même possible d’aller jusqu’à gamifier ces messages de félicitations, y ajouter des niveaux ou des récompenses, fictives ou réelles, afin d’inciter l’utilisateur à utiliser et découvrir l’application au maximum.

La mise en place de ces huit bonnes pratiques vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour une expérience mobile de vos utilisateurs réussie. Si vous souhaitez adapter votre site web en version mobile ou bien créer une application, contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog