Accueil

Le blog
d'Anjou Web et de Berry Web

Le blog Anjou Web, c’est toutes les actualités sur nos différents thèmes, que ce soit les réseaux sociaux, le référencement, le Webmarketing, l’hébergement, la Webprospection, la veille et l’e-réputation mais aussi les nouvelles technologies ou encore les projets propres aux agences Anjou Web ou Berry Web. Restez à la page sur le monde du digital en quelques clics !

A LA UNE

A LA UNE
10-09-2021

Ada Lovelace, la première programmeuse de l’histoire

soulignement
parAnjou Web
© (Alfred Edward Chalon) Ada Lovelace est une grande visionnaire mais également la première codeuse de l’histoire. Cette figure incontournable marqua donc les sciences et l’informatique. Vous pouvez découvrir dans notre article de blog, un résumé de la vie de cette mathématicienne de génie.

L’histoire d’Ada Lovelace

L’enfance d’Ada Byron 

Augusta Ada Lovelace est née le 10  décembre 1815 à Londres. Fille d’un poète britannique et d’une aristocrate, érudite et férue de mathématiques, la jeune Ada Byron ne connut pas son père et elle fut élevée uniquement par sa mère. Ainsi sa mère lui enseigne les mathématiques et les sciences dures (sciences de la nature et sciences formelles). Son enfance fut très studieuse, sa mère lui offre un enseignement approfondi et exigeant auprès de tuteurs de renom. Or à l’époque victorienne, le science était réservée aux hommes. En effet, la société considère alors que les femmes sont incapables de déployer l’énergie mentale et physique requise pour l’exercice scientifique. Toutefois dès l’âge de 12 ans, la jeune Ada écrit un traité sur les ailes des volatiles afin de construire une machine volante Avant ses 18 ans, la jeune Ada rencontre une nouvelle tutrice de renom, Mary Somerville, la brillante astronome écossaise du XIXe siècle. Cette dernière l’encourage et l’aide à progresser en mathématiques. Sa tutrice lui permettra de rencontrer le célèbre mathématicien Charles Babbage.

Sa rencontre avec le mathématicien Charles Babbage

Lors d’un rendez-vous mondain, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vie. Cette passionnée de mathématiques rencontre Charles Babbage, l’inventeur de la calculatrice mécanique. Cette rencontre amicale et épistolaire fut ainsi déterminante pour Ada. Elle permit à Ada Lovelace de parfaire ses connaissances mais également d’être au première loge du développement de la machine à différence, l’une des premières calculatrices.    Ensemble les deux mathématiciens travaillent sur une machine à calculer, la machine analytique. Cette machine analytique est les prémices de l’ordinateur moderne. C’est lors de cette rencontre et la vision des plans de cette machine révolutionnaire que Ada Lovelace imagina ce que deviendra l’informatique. En effet, cette machine devait être capable de réaliser une série de calculs établis à l’avance sur des cartes perforées. Ainsi cette machine applique le principe utilisé par le métier à tisser de Jacquard. La lecture des cartes perforées permet de fournir à la machine les instructions et les données à suivre. Cette machine ne fut malheureusement jamais entièrement fonctionnelle. Toutefois, en 1842, âgée de 27 ans, Ada Lovelace écrit le premier programme informatique de l’histoire, elle devient donc la première codeuse, programmeuse. Elle invente ainsi le premier algorithme logiciel à partir d’un article d’un ingénieur italien Federico Luigi Menebrea. Cet article consacré aux machines à calculer et notamment la machine analytique de Babbage est traduit par Ada Lovelace mais également enrichi de ses notes. Elle décrit ainsi les enchaînements et les instructions afin de permettre à une machine d’agir seule. Ainsi selon elle, la machine pourrait à la fois manipuler des nombres mais également des lettres et des symboles. C’est ainsi que la première programmation informatique est née. Après plusieurs mois de travail, la mathématicienne rédige sept notes labellisées de A à G. La note G restera dans l’histoire.  En effet, cette note s’appuie sur un véritable algorithme détaillé pour calculer le nombre de Bernoulli (Bn, suite de nombres rationnels). Visionnaire, elle imagine une sorte d’intelligence artificielle. Comme ses homologues de son temps, elle signe son article de ses initiales.    La machine de Babbage augurait une reconnaissance et une gloire certaine. Toutefois les subventions du gouvernement britannique cessèrent. Très déterminée, Ada décide de subventionner elle-même le projet et s’endette en jouant aux courses hippiques. Elle met en place un système mathématique pour lui permettre de remporter des paris hippiques et de financer les travaux de Babbage mais les deux mathématiciens ne purent voir la machine en fonction. Ada Lovelace meurt à l’âge de 36 ans d’un cancer de l’utérus. Elle laissa de nombreuses dettes à son mari et ne connut la notoriété que posthume.

ada lovelace

© (Alfred Edward Chalon)

Le langage de programmation ADA

Ainsi en 1978, le langage de programmation conçu par le Défense des Etats-Unis, ADA rend hommage à la première programmeuse informatique. Ce langage de programmation est conçu  entre 1977 et 1983 par l’équipe de CII-Honeywell Bull et dirigé par Jean Ichbiah, l’ingénieur français. Aujourd’hui encore, plusieurs technologies modernes et de pointe utilisent ce langage de programmation. Vous pouvez le retrouver notamment dans l’automobile, les transports ferroviaires et les technologies aéronautiques. Vous trouverez ci dessous un exemple de la syntaxe du langage ADA avec le programme Hello World : exemple Hello code ADA
APPLICATION MOBILE
16-03-2020

8 bonnes pratiques à suivre pour une expérience mobile réussie

soulignement
parAnjou Web
Avec plus de 37,4 millions de mobinautes chaque jour, le smartphone est le premier écran utilisé par les français pour se connecter au quotidien, d’après l’étude annuelle de Médiamétrie sur Internet en France. Et 4 internautes sur 10 utilisent exclusivement leur mobile pour surfer sur le web. Par ailleurs, on compte aujourd’hui 2,5 millions d’applications sur le Play Store. La question n’est donc plus de savoir si une stratégie marketing nécessite un passage sur le mobile, mais plutôt de trouver comment proposer la meilleure expérience mobile à ses utilisateurs. Voici 8 bonnes pratiques à suivre pour optimiser l’expérience mobile au maximum.  experience utilisateur  

1. Simplifier l’authentification

Le mot de passe “123456” est le plus utilisé selon une enquête de la UK’s National Cyber Security Center. Face à la nécessité de mots de passe complexes, souvent compliqués à mémoriser, la simplification des parcours d’authentification devient un enjeu majeur. Ainsi, de plus en plus de périphériques mobiles s’équipent de nouvelles technologies pour identifier l’utilisateur comme la reconnaissance faciale ou vocale, le touch ID ou encore la double authentification pour répondre à une exigence de sécurité toujours plus forte de la part des fournisseurs de services.

2. Animer le temps de chargement

Le temps de chargement est l’une des causes principales d’une mauvaise expérience mobile. Mais il est des situations où une application mobile ne peut offrir une réponse immédiate (problème de connexion, opération complexe à réaliser en back …). Pour palier à cette attente les loaders et les spinners étaient devenus à la mode. Ce sont désormais, les animations de transition qui oeuvrent à distraire les utilisateurs et transforment les temps de chargement en un moment fort du parcours. Ces animations contribuent à construire un attachement émotionnel et des sentiments positifs vis-à-vis du service et de la marque.

3. Proposer une interface personnalisable

Les applications mobiles sont accessibles par plusieurs milliers de personnes, qui n’ont pas toutes les mêmes habitudes et préférences. Ainsi, proposer la même expérience à tous, c’est ne pas assurer une expérience optimale à chacun. Pour améliorer cette expérience, les applications peuvent aujourd’hui proposer du contenu pertinent et le faire évoluer en fonction des besoins de l’utilisateur.

4. Choisir les bonnes zones d’interaction

Avec des écrans de téléphone de plus en plus grands, l’impossibilité physique d’atteindre le haut de l’écran lors d’une utilisation à une main oblige à privilégier une zone d’interaction dans la partie inférieur de l’écran. La partie haute de l’écran étant plutôt une zone de consultation.

5. Soumettre des listes augmentées

Les listes de contenus deviennent le support de différents raccourcis vers des fonctionnalités annexes. Une liste principale (par exemple une liste de restaurants) devient aussi le support de fonctionnalités annexes (s’inscrire à un programme partenaire ou même afficher de la publicité de manière non intrusive). Grâce à ces listes “augmentées”, l’utilisateur bénéficie d’un point d’entrée clair entre les différentes fonctionnalités de l’application, tout en conservant un mode d’interaction familier.

6. Naviguer facilement sur son écran

Avec l’arrivée de mobiles plus grands et ‘sans contour’ (Iphone X, One plus 6, etc…), plus besoin de la navigation multi-page. L’utilisateur bénéficie d’une expérience immersive et ininterrompue de navigation, sans avoir à jongler entre différentes pages. L’interface se conçoit sur un seul écran et les éléments structurants de l’interface se contextualisent pendant l’utilisation, avec une navigation plus riche (prise en compte de la profondeur, appuis longs…).

7. Utiliser les gestures

Pour faciliter la navigation, il est préférable d’utiliser les “gestures”, c’est-à-dire les mouvements réalisés sur l’écran avec le doigt pour remplacer certains boutons. Plus besoin de bouton “retour” par exemple, avec le “swipe back” pour retourner à l’écran précédent, ou encore le “swipe” d’un côté ou de l’autre pour valider ou invalider un choix. Les “gestures” permettent ainsi d’ajouter un nombre conséquent d’actions sans surcharger visuellement les écrans.

8. Féliciter l’utilisateur

Lors de l’utilisation des applications, gratifier les utilisateurs devient un enjeu de captation et de rétention. Si le sujet de l’application s’y prête, il est même possible d’aller jusqu’à gamifier ces messages de félicitations, y ajouter des niveaux ou des récompenses, fictives ou réelles, afin d’inciter l’utilisateur à utiliser et découvrir l’application au maximum. La mise en place de ces huit bonnes pratiques vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour une expérience mobile de vos utilisateurs réussie. Si vous souhaitez adapter votre site web en version mobile ou bien créer une application, contactez-nous !
A LA UNE
17-08-2021

Le pouvoir des photos pour votre site web

soulignement
parAnjou Web
Vous souhaitez créer un site web ou bien vous envisagez une refonte de votre site web ? “Une image vaut mille mots”, dit l’adage. Le pouvoir des images dépasse le simple côté esthétique. Aujourd’hui, le 19 août c’est la journée mondiale de la photographie. Le 19 août 1839, Jacques Louis Daguerre dévoile le premier procédé photographique : le daguerréotype. Pour cette occasion, nous allons vous expliquer, les avantages et l’intérêt d’illustrer vos contenus avec des visuels de qualité. Nous vous donnerons également nos conseils et astuces pour utiliser vos visuels à bon escient.  Aujourd’hui l’image est l’un des contenus les plus consommés et adorés. Les visiteurs sont attirés par les contenus plus dynamiques et interactifs. Pour votre site internet, il est donc important de réfléchir à une stratégie d’image, “picture marketing”.

Illustrer son site web

Les visuels sont bénéfiques pour l’expérience utilisateur. En effet, les images jouent un rôle crucial dans le ressenti des visiteurs. Elles sont effectivement un bon indicateur pour mesurer le professionnalisme d’un site mais également elles contribuent à l’ambiance globale de votre site. Attention, l’abondance d’images et des images peu homogène peuvent avoir un effet néfaste. Des images trop lourdes peuvent également nuire à l’expérience utilisateur. Assurément plus une image est lourde plus son chargement va ralentir le chargement de la page.

Faciliter la compréhension

Les visiteurs recherchent la simplicité et la rapidité sur internet. Effectivement les visiteurs cherchent des réponses claires et précises en quelques clics. Avant de commencer une véritable lecture de votre site web, les visiteurs vont tout d’abord scanner votre site. Ainsi l’utilisation de visuels permet de faire comprendre certaines idées en un coup d’œil. Les visuels ont l’avantage de fluidifier la navigation de l’utilisateur et de mettre en valeur votre contenu textuel. Les images peuvent aider l’utilisateur à identifier certaines informations plus rapidement. Elles peuvent également permettre à l’utilisateur de se projeter plus facilement dans votre offre. Enfin les images permettent de simplifier des contenus textuels long et complexes comme par exemple des schémas et des infographies.

Démontrer son savoir-faire et son expertise

Avec des photos, vous pouvez mettre en avant sur votre site web votre expertise et votre savoir-faire. Les photos de vos réalisations sont votre vitrine sur votre site internet. Elles donnent vie à vos produits et à vos services, elles transmettent des émotions. Ainsi elles permettent à l’utilisateur de se projeter dans l’offre et de garantir votre professionnalisme. Alors l’utilisateur sera rassuré concernant votre expertise. Les photos de vos produits et/ou de vos prestations permettent aux utilisateurs de se projeter afin de les inciter à acheter. Elles aident donc à améliorer le taux de conversion

Maximiser votre référencement

Le référencement des images de votre site est un levier SEO redoutable. Balisage, légende, texte alternatif, taille de l’image jouent un rôle dans la performance de votre vitrine digitale. Le référencement des images permet d’indexer et d’optimiser la présence de votre contenu visuel sur les moteurs de recherche. Un bon référencement des images vous assure une meilleure visibilité dans Google Images mais également une augmentation de votre trafic. Les moteurs de recherche ne se concentrent pas uniquement sur le poids de votre image pour le référencement mais ils analysent également sur le texte alternatif, les balises alt et le nom de vos fichiers. Profitez en pour placer des mots clés. Les mots clés placés dans la balise ALT remplaceront l’image si le navigateur n’arrive pas à afficher l’image.

Nos conseils pour tirer profit des images sur votre site web

  • Vos images doivent être de qualité, uniques, optimisées et pertinentes
  • Pour garder une cohérence sur vos pages web, il est important de définir 3  à 4  tailles d’images maximum.
  • Homogénéiser l’apparence de vos images. Veillez à utiliser les mêmes filtres, bordures ou habillages.

Et la vidéo ?

Les vidéos captivent les utilisateurs, elles permettent de prolonger la visite sur votre site web. Évidemment vous devez fournir des vidéos de qualité et professionnelles pour en tirer profit. Vous pouvez lire notre article sur les prédictions marketing pour 2021 et y retrouver des informations sur l’avènement de la vidéo en ligne.   Les images sur votre site web peuvent donc être explicatives, indicatives, ludiques ou encore illustratives. Assurément elles ont un rôle important à jouer. Les visuels sont donc indispensables pour donner vie à votre site internet et attirer les visiteurs.
COMMUNITY MANAGEMENT
10-06-2021

Les actions marketing autour des événements sportifs

soulignement
parAnjou Web
La crise sanitaire avait mis en veille certaines compétitions sportives. Les événements sportifs sont de retour, Euro de football, Roland Garros, Tour de France, Jeux Olympique de Tokyo, etc. Les événements sportifs et les compétitions sont très fédérateurs. Vous pouvez profiter de ces événements sportifs pour booster votre marque et votre entreprise. En effet, le sport permet aux spectateurs de se projeter, de s’identifier et de les faire vibrer. Les événements sportifs permettent ainsi de créer un engagement fort. Multipliez les actions marketing pour booster votre notoriété tout au long de l’évènement sportif ou la compétition. Nous vous proposons dans cet article 6 actions marketing pour profiter des événements sportifs.

Profitez des événements sportifs pour augmenter votre audience

Communiquer sur l’événement vous permet de capter de l’audience sur les réseaux sociaux. Pour vous faire remarquer, il est donc primordial d’identifier au préalable les mots clés, les hashtags principaux et officiels de l’événement sportif. Ainsi par exemple pour l’Euro de football de 2016, le hashtag officiel de l’équipe de France était #fierdetrebleu. Ainsi les internautes retrouvent facilement avec ce hashtag les contenus sur les différents réseaux sociaux. 

Interagissez avec votre communauté

Poser des questions ouvertes, demander des avis, des pronostics, des souvenirs, créer des sondages afin de permettent à vos abonnés de réagir, partager et d’interagir entre eux.

Créez une relation unique entre vos produits et l’événement

Vous pouvez notamment créer des éditions limitées, des événements, etc. Les évènements sportifs sont également l’occasion de mettre en avant vos produits français pour jouer sur le patriotisme ou l’appartenance collective.

Misez sur le social vidéo pour développer l’engagement 

Les formats vidéos génèrent davantage d’interactions et de partages que les photos. Les formats courts sont très plébiscités. En effet, les vidéos courtes deviennent vite virales.

Humanisez votre entreprise et votre marque

Les compétitions sportives sont un moment privilégié pour renforcer la cohésion et l’esprit d’équipe au sein de votre entreprise. Vous pouvez notamment proposer des concours, des paris sportifs, des jeux, challenges, maquillage, etc. 

Les évènements sportifs de cet été 

 
Compétition Début Fin
Roland-Garros 23 mai 13 juin
Euro Football 11 juin 11 juillet
Copa America 11 juin 10 juillet
Tour de France 26 juin 18 juillet
Wimbledon 28 juin 11 juillet
Jeux Olympique Tokyo 23 juillet 08 août
Us Open 30 août 12 septembre
  Soyez créatifs, affichez vos couleurs et profitez des événements sportifs de cet été. Le sponsoring et les partenariats sont également un moyen puissant de diffuser votre image de marque de façon positive. N’hésitez pas à sponsoriser une équipe, un club. 
A LA UNE
10-09-2021

Ada Lovelace, la première programmeuse de l’histoire

soulignement
parAnjou Web
© (Alfred Edward Chalon) Ada Lovelace est une grande visionnaire mais également la première codeuse de l’histoire. Cette figure incontournable marqua donc les sciences et l’informatique. Vous pouvez découvrir dans notre article de blog, un résumé de la vie de cette mathématicienne de génie.

L’histoire d’Ada Lovelace

L’enfance d’Ada Byron 

Augusta Ada Lovelace est née le 10  décembre 1815 à Londres. Fille d’un poète britannique et d’une aristocrate, érudite et férue de mathématiques, la jeune Ada Byron ne connut pas son père et elle fut élevée uniquement par sa mère. Ainsi sa mère lui enseigne les mathématiques et les sciences dures (sciences de la nature et sciences formelles). Son enfance fut très studieuse, sa mère lui offre un enseignement approfondi et exigeant auprès de tuteurs de renom. Or à l’époque victorienne, le science était réservée aux hommes. En effet, la société considère alors que les femmes sont incapables de déployer l’énergie mentale et physique requise pour l’exercice scientifique. Toutefois dès l’âge de 12 ans, la jeune Ada écrit un traité sur les ailes des volatiles afin de construire une machine volante Avant ses 18 ans, la jeune Ada rencontre une nouvelle tutrice de renom, Mary Somerville, la brillante astronome écossaise du XIXe siècle. Cette dernière l’encourage et l’aide à progresser en mathématiques. Sa tutrice lui permettra de rencontrer le célèbre mathématicien Charles Babbage.

Sa rencontre avec le mathématicien Charles Babbage

Lors d’un rendez-vous mondain, elle fait une rencontre qui va bouleverser sa vie. Cette passionnée de mathématiques rencontre Charles Babbage, l’inventeur de la calculatrice mécanique. Cette rencontre amicale et épistolaire fut ainsi déterminante pour Ada. Elle permit à Ada Lovelace de parfaire ses connaissances mais également d’être au première loge du développement de la machine à différence, l’une des premières calculatrices.    Ensemble les deux mathématiciens travaillent sur une machine à calculer, la machine analytique. Cette machine analytique est les prémices de l’ordinateur moderne. C’est lors de cette rencontre et la vision des plans de cette machine révolutionnaire que Ada Lovelace imagina ce que deviendra l’informatique. En effet, cette machine devait être capable de réaliser une série de calculs établis à l’avance sur des cartes perforées. Ainsi cette machine applique le principe utilisé par le métier à tisser de Jacquard. La lecture des cartes perforées permet de fournir à la machine les instructions et les données à suivre. Cette machine ne fut malheureusement jamais entièrement fonctionnelle. Toutefois, en 1842, âgée de 27 ans, Ada Lovelace écrit le premier programme informatique de l’histoire, elle devient donc la première codeuse, programmeuse. Elle invente ainsi le premier algorithme logiciel à partir d’un article d’un ingénieur italien Federico Luigi Menebrea. Cet article consacré aux machines à calculer et notamment la machine analytique de Babbage est traduit par Ada Lovelace mais également enrichi de ses notes. Elle décrit ainsi les enchaînements et les instructions afin de permettre à une machine d’agir seule. Ainsi selon elle, la machine pourrait à la fois manipuler des nombres mais également des lettres et des symboles. C’est ainsi que la première programmation informatique est née. Après plusieurs mois de travail, la mathématicienne rédige sept notes labellisées de A à G. La note G restera dans l’histoire.  En effet, cette note s’appuie sur un véritable algorithme détaillé pour calculer le nombre de Bernoulli (Bn, suite de nombres rationnels). Visionnaire, elle imagine une sorte d’intelligence artificielle. Comme ses homologues de son temps, elle signe son article de ses initiales.    La machine de Babbage augurait une reconnaissance et une gloire certaine. Toutefois les subventions du gouvernement britannique cessèrent. Très déterminée, Ada décide de subventionner elle-même le projet et s’endette en jouant aux courses hippiques. Elle met en place un système mathématique pour lui permettre de remporter des paris hippiques et de financer les travaux de Babbage mais les deux mathématiciens ne purent voir la machine en fonction. Ada Lovelace meurt à l’âge de 36 ans d’un cancer de l’utérus. Elle laissa de nombreuses dettes à son mari et ne connut la notoriété que posthume.

ada lovelace

© (Alfred Edward Chalon)

Le langage de programmation ADA

Ainsi en 1978, le langage de programmation conçu par le Défense des Etats-Unis, ADA rend hommage à la première programmeuse informatique. Ce langage de programmation est conçu  entre 1977 et 1983 par l’équipe de CII-Honeywell Bull et dirigé par Jean Ichbiah, l’ingénieur français. Aujourd’hui encore, plusieurs technologies modernes et de pointe utilisent ce langage de programmation. Vous pouvez le retrouver notamment dans l’automobile, les transports ferroviaires et les technologies aéronautiques. Vous trouverez ci dessous un exemple de la syntaxe du langage ADA avec le programme Hello World : exemple Hello code ADA
A LA UNE
17-08-2021

Le pouvoir des photos pour votre site web

soulignement
parAnjou Web
Vous souhaitez créer un site web ou bien vous envisagez une refonte de votre site web ? “Une image vaut mille mots”, dit l’adage. Le pouvoir des images dépasse le simple côté esthétique. Aujourd’hui, le 19 août c’est la journée mondiale de la photographie. Le 19 août 1839, Jacques Louis Daguerre dévoile le premier procédé photographique : le daguerréotype. Pour cette occasion, nous allons vous expliquer, les avantages et l’intérêt d’illustrer vos contenus avec des visuels de qualité. Nous vous donnerons également nos conseils et astuces pour utiliser vos visuels à bon escient.  Aujourd’hui l’image est l’un des contenus les plus consommés et adorés. Les visiteurs sont attirés par les contenus plus dynamiques et interactifs. Pour votre site internet, il est donc important de réfléchir à une stratégie d’image, “picture marketing”.

Illustrer son site web

Les visuels sont bénéfiques pour l’expérience utilisateur. En effet, les images jouent un rôle crucial dans le ressenti des visiteurs. Elles sont effectivement un bon indicateur pour mesurer le professionnalisme d’un site mais également elles contribuent à l’ambiance globale de votre site. Attention, l’abondance d’images et des images peu homogène peuvent avoir un effet néfaste. Des images trop lourdes peuvent également nuire à l’expérience utilisateur. Assurément plus une image est lourde plus son chargement va ralentir le chargement de la page.

Faciliter la compréhension

Les visiteurs recherchent la simplicité et la rapidité sur internet. Effectivement les visiteurs cherchent des réponses claires et précises en quelques clics. Avant de commencer une véritable lecture de votre site web, les visiteurs vont tout d’abord scanner votre site. Ainsi l’utilisation de visuels permet de faire comprendre certaines idées en un coup d’œil. Les visuels ont l’avantage de fluidifier la navigation de l’utilisateur et de mettre en valeur votre contenu textuel. Les images peuvent aider l’utilisateur à identifier certaines informations plus rapidement. Elles peuvent également permettre à l’utilisateur de se projeter plus facilement dans votre offre. Enfin les images permettent de simplifier des contenus textuels long et complexes comme par exemple des schémas et des infographies.

Démontrer son savoir-faire et son expertise

Avec des photos, vous pouvez mettre en avant sur votre site web votre expertise et votre savoir-faire. Les photos de vos réalisations sont votre vitrine sur votre site internet. Elles donnent vie à vos produits et à vos services, elles transmettent des émotions. Ainsi elles permettent à l’utilisateur de se projeter dans l’offre et de garantir votre professionnalisme. Alors l’utilisateur sera rassuré concernant votre expertise. Les photos de vos produits et/ou de vos prestations permettent aux utilisateurs de se projeter afin de les inciter à acheter. Elles aident donc à améliorer le taux de conversion

Maximiser votre référencement

Le référencement des images de votre site est un levier SEO redoutable. Balisage, légende, texte alternatif, taille de l’image jouent un rôle dans la performance de votre vitrine digitale. Le référencement des images permet d’indexer et d’optimiser la présence de votre contenu visuel sur les moteurs de recherche. Un bon référencement des images vous assure une meilleure visibilité dans Google Images mais également une augmentation de votre trafic. Les moteurs de recherche ne se concentrent pas uniquement sur le poids de votre image pour le référencement mais ils analysent également sur le texte alternatif, les balises alt et le nom de vos fichiers. Profitez en pour placer des mots clés. Les mots clés placés dans la balise ALT remplaceront l’image si le navigateur n’arrive pas à afficher l’image.

Nos conseils pour tirer profit des images sur votre site web

  • Vos images doivent être de qualité, uniques, optimisées et pertinentes
  • Pour garder une cohérence sur vos pages web, il est important de définir 3  à 4  tailles d’images maximum.
  • Homogénéiser l’apparence de vos images. Veillez à utiliser les mêmes filtres, bordures ou habillages.

Et la vidéo ?

Les vidéos captivent les utilisateurs, elles permettent de prolonger la visite sur votre site web. Évidemment vous devez fournir des vidéos de qualité et professionnelles pour en tirer profit. Vous pouvez lire notre article sur les prédictions marketing pour 2021 et y retrouver des informations sur l’avènement de la vidéo en ligne.   Les images sur votre site web peuvent donc être explicatives, indicatives, ludiques ou encore illustratives. Assurément elles ont un rôle important à jouer. Les visuels sont donc indispensables pour donner vie à votre site internet et attirer les visiteurs.

Notre équipe